Tram 9 : la rénovation débute concrètement

Après une période préparatoire (sondages, plans et croquis), qui s’est prolongée en raison d’autres activités prioritaires, le tram 9 est enfin entré concrètement dans une phase de rénovation.

Pourquoi « une » phase de rénovation ? Plutôt qu’un interminable chantier, phase après phase, de la caisse dans sa globalité, nous avons opté pour une opération par « section ». Cette approche est plus en adéquation avec nos ressources très limitées et la longue durée des travaux qui en découlerait, même si l’approche globale, usuellement pratiquée par les associations sœurs, paraîtrait plus rationnelle. Elle a notamment l’avantage de préserver l’allure générale du tram, permettant aussi une comparaison avec l’état antérieur, au lieu de ne laisser paraître qu’une ossature en bois sur un châssis presque nu durant des années. Elle est également plus motivante, car les phases et les genres de travaux (menuiserie, tôlerie, peinture, etc.) se succéderont plus rapidement.

Nous avons donc choisi de commencer logiquement par la plateforme no 2, celle qui se présente en premier au visiteur, mais aussi victime de plusieurs accidents et manifestant une certaine fragilité.

Le démontage des tôles nous dévoile une charpente dans un état improbable, rafistolée de toutes parts, que seules les photos ci-dessous peuvent décrire. Côté « bonnes » surprises, nous avons découvert une affichette pour la fête fédérale de gymnastique de 1951, et une inscription à la craie sur un élément « Réparé le 4 novembre 1930 au 16 novembre », de la main du menuisier…